jeudi 18 juin 2020

18 Ans

Depuis une semaine, tu as 18 Ans, 
Je me rappelle encore cette rencontre, qui a fait de moi pour la première fois, une maman comblée.
Que de chemins parcourus durant ces 18 Années, 
Que de choses vécues, que d'expériences profitables, 
Tu es un jeune homme qui assume tout à fait ses idées, son look et ses choix.
Tu es un jeune homme qui pourrait passer le Bac Kamellot,
Tu es un jeune homme plein d'humour, pleins d'idées, 
Tu es un jeune homme prévenant, qui est à l'écoute et qui sait prendre soin des autres, 
Tu as su retrouver la formidable relation et complicité avec ta sœur, 
Tu sais parfois être lourdingue mais aussi super intéressant et intéressé, 
Tu as ton caractère, et tu as tes projets.
Tu as 18 ans, mais parfois je te dis que tu en as 3 😜
18 ans l'âge des tout est possible, 
18 ans l'âge des projets les plus fous, 
18 ans et encore beaucoup de belles choses devant toi 
18 ans et encore un max d'années à découvrir, 
Reste juste fidèle à toi même,
Garde cette joie de vivre, cette bonne humeur qui te caractérise.
Va, vis ta vie, fonce, et n'oublie pas, 
Je serais là pour toi, pour te guider, t'aider, t'écouter, t épauler quand tu en auras besoin. 

JOYEUX 18 ANS Mon grand !!
Je t'aime 












lundi 4 mai 2020

Confinement J 49


49 jours, le gouvernement nous annonçait l'état de confinement pour tous.
49 jours, je suis allée chercher mon grand, de presque 18 ans, sur Oléron. 49 jours, nous nous sommes retrouvés tous les trois confinés pour une durée indéfinie.
49 jours, je me demandais comment cela allait se passer.
49 jours, nous avons pris cela comme tout le monde, un bon coup de massue.
49 jours, où l'on mesure les risques, pour chacune de nos actions, 
49 jours de télétravail,
49 jours de cours à la maison,
49 jours, où la vie sociale s'est arrêtée
49 jours où la vie amoureuse est mise entre parenthèse,
49 jours où nous n'avons pas vu Mamie Elise,
49 jours qui auront marqué notre vie,
49 jours où le temps est suspendu.

Je ne dis pas que c'est facile tous les jours, oh que non.
Il faut faire avec le caractère de trois personnes, dont deux ados...pas facile.
Mais en attendant, la vie a repris naturellement son cours et cela se passe bien.

Il faut dire que pour Baptiste, pas évident, depuis 3 ans, il est sur Oléron, il gère sa"vie" comme il le souhaite, rentrer à la maison, était je pense pour lui,synonyme d' un retour au cadre, aux règles et retour à la vie de famille....et bien il a vite repris ses marques. Le lycée à la maison, il gère apparemment. Il sait ce que j'attends de lui, et ce qu'il faut qu'il fasse pour attendre son but, maintenant à lui de jouer, je suis derrière, régulièrement je demande s'il y a des devoirs, des choses à faire, je rappelle que je peux aider, et j'ai régulièrement sa tutrice au téléphone. On échange pas mal, pour le bien de ce jeune homme. 
Quand à Lili, elle n'a pas repris le chemin de l'entreprise, ni des compagnons, et nous n'avons pas de date de reprise à ce jour, les cours reprennent ce matin en visio, elle en saura surement plus ensuite.

Alors oui, je suis moins cadrante, moins regardante sur l'heure de lever, de coucher, sur le temps passé sur les écrans, mais je porte une attention particulière à prendre les repas ensemble, à passer du temps ensemble. A discuter, à échanger, sur des sujets divers et variés, et surtout sur ce qui nous a amener là où nous en sommes tous aujourd'hui.

Ces 49 jours ont permis aux ados de se retrouver, de retrouver cette complicité entre eux. Et j'avoue que ça c'est génial.
Nous avons partagé des goûters confinés, un anniversaire confiné, des ballades découvertes autour de chez nous, des découvertes de films, de jeux, des fous rires, des moments de grand ménage à trois, des entraînements de crêpes billig et la naissance des 5 derniers bébés chats de notre Saperlipopette.
Nous sommes encore confinés au moins une semaine, voire plus, 
Baptiste ne retournera à Oléron peut être que pour déménager son appartement, il se pose pas mal de questions concernant son job et surtout pour un job d'été ..
Lili ne retournera peut être pas à Bordeaux avant Septembre, mais reprendra son emploi chez l'employeur
Pour moi, j’espère que le télétravail, même si ce n'est pas évident, va se poursuivre, je ne me vois pas aller en Visite à Domicile, chez des personnes qui ne pratiquent pas les gestes barrières ou la désinfection régulière...

Ces 49 Jours, auront été une parenthèse dans notre vie trop rapide, ils auront au moins le mérite, de nous avoir fait prendre conscience du retour à l'essentiel, que la vie sociale est importante, que l'on est peu sans les autres, que l'aide et l'entraide est quelque chose qu'il va falloir remettre au goût du jour, qu'il va aussi falloir se repositionner par rapport à nos priorités de vie. et surtout que la vie qui nous attend demain, ne sera pas la même que celle d'il y a 49 Jours.